Brit Mila la circoncision

La Brit Mila, la circoncision :Voici le signe de l’Alliance entre Moi et Vous et vos descendants après vous : la circoncision de tout garçon” (Genèse XVII : 10) La circoncision marque l’alliance indéfectible du peuple juif envers l’Éternel. Selon notre tradition biblique, la circoncision se pratique depuis Abraham le 8e jour après la naissance s’il n’y a aucune contre – indication médicale. Dans ce cas, elle peut avoir lieu un samedi ou un jour de fête et même le jour de Yom Kippour. Seule une personne qualifiée (Mohel) peut pratiquer cette opération (ablation du prépuce). Ce commandement est si important qu’il doit être exécuté par un Mohel rituellement qualifié. Traditionnellement on évite de le faire par un chirurgien car il s’agit d’un acte religieux qui consacre l’entrée de l’enfant dans la Communauté juive. Notre Rabbin qui est Mohél demandera à votre pédiatre un certificat de santé attestant de la possibilité de pratiquer la Mila sans aucun danger pour l’enfant. Sur votre demande, un certificat attestant la Mila vous sera délivré par notre Rabbin. Il pourrait vous être demandé plus tard lors de la cérémonie de la Bar – mitsva de l’enfant, et plus tard lors du mariage.

Procédure : prenez rapidement contact avec notre Rabbin pour un entretien préalable, celui – ci répondra à toutes vos questions. Il vous indiquera la marche à suivre, viendra voir le bébé à la clinique ou à l’hôpital et vous remettra la “liste des médicaments à fournir” pour la mila. Celle – ci vous sera envoyée par fax ou par E mail.

Il est d’usage que les membres de la famille assistent particulièrement à l’Office chabbatique du samedi précédant (voir CHALOM ZA’HAR) l’événement et de monter au Sefer pour associer la Communauté à sa joie

Présentation de l’enfant à la thora

Instauré par notre rabbin, c’est l’occasion, au bout de 5 à 6 semaines de présenter l’enfant circoncis à la communauté le chabbat matin. Au cours de la cérémonie de la présentation de votre enfant le chabbat matin à la synagogue, le papa « monte » à la thora et ensuite les parents présentent l’enfant à la communauté avec les bénédictions associées. Cette cérémonie joyeuse est souvent suivie par une seouda.

Procédure : prenez rapidement contact avec notre Rabbin pour un entretien préalable, celui – ci répondra à toutes vos questions. Il fixera la date avec vous et vous indiquera la marche à suivre. Le secrétariat vous demandera la régularisation de votre cotisation à l’ULIF.

Le Pidyon Haben : “Tout premier né parmi tes fils tu rachèteras” (Exode XIII : 13) L’aîné de chaque famille est consacré à l’Eternel, en souvenir des premiers nés qui étaient au service de Dieu lors de la sortie d’Egypte. Lorsqu’un garçon est le premier né de sa mère, il est du devoir de ses parents de le “racheter” auprès d’un “COHEN”.

Le rachat se fait au cours d’une cérémonie religieuse qui a lieu le 31e jour de la naissance, même si pour une raison grave, la Mila a été retardée. Il est bien entendu que si le 31e jour coïncide avec un Chabbat ou un jour de fête, la cérémonie est remise au lendemain : elle pourra être suivie d’un repas (Séoudat Mitzva)..

Procédure : prenez rapidement contact avec notre Rabbin pour un entretien préalable, celui – ci répondra à toutes vos questions. Il fixera la date avec vous et vous indiquera la marche à suivre. Le secrétariat vous demandera la régularisation de votre cotisation à l’ULIF.

Il est d’usage que les membres de la famille assistent particulièrement à l’Office chabbatique du samedi précédant l’événement et de monter au Sefer pour associer la Communauté à sa joie.

ULIF Marseille au 07.67.05.87.66 ou contact@ulifmarseille.fr

 

amet, nec adipiscing dictum Aenean suscipit ultricies odio