DÉCÈS

LE SERVICE DES DERNIERS DEVOIRS : Dans le cas d’un décès, n’hésitez pas à prendre contact le plus rapidement avec notre Rabbin ou le Secrétaire de l’ULIF qui vous aideront et vous guideront dans vos démarches.
– Le corps du défunt doit être veillé.
– Avant le deuil proprement dit, les membres de la famille peuvent et doivent se préoccuper de régler tous les problèmes relatifs à l’enterrement.
– Pendant les 7 jours de Chiva, ainsi que pendant le mois (Chelochim) ou l’année de deuil – selon le degré de parenté – l’endeuillé récite le Kadich en présence d’un mynian.
LE CIMETIERE : N’hésitez pas à prendre contact le plus rapidement avec notre Rabbin ou le Secrétaire qui vous aideront et vous guideront dans vos démarches.
Prenez rendez-vous avec le rabbin pour la lecture des Tehilim (Psaumes) et des Hachkabot à l’occasion de vos visites aux cimetières.
ll est de tradition de ne pas se rendre aux cimetières pendant le mois de Nissan.
Les hommes sont priés de se couvrir la tête dans l’enceinte des cimetières et de réciter les prières d’usage en y pénétrant.
LE DEUIL : Lorsqu’on vient de perdre un être cher, le désarroi vient s’ajouter à la peine. Dès qu’un décès survient, n’hésitez pas à prendre aussitôt contact avec notre Rabbin ou le Secrétaire qui vous aideront et vous guideront dans vos démarches. Ils seront à vos côtés avec les membres de la Hevra kadicha, l’association de dernier devoir pour vous réconforter et pour vous aider à accomplir vos devoirs religieux.
Ner Nechama : La lumière symbolise la Thora. Mais elle est aussi symbole de l’âme. Pour témoigner de la survie de l’âme, on laisse briller une lumière dans la maison des endeuillés pendant toute la durée du deuil.
Procédure : Vous pourrez faire mettre une plaque sur le panneau du souvenir dans notre synagogue en contactant le secrétariat. C’est avec le secrétariat que vous organiserez l’office de souvenir ainsi que la seouda qui se fera dans notre synagogue.
Matséva (monument funéraire) L’usage d’ériger un monument funéraire remonte aux temps bibliques. La cérémonie au cours de laquelle on se recueille pour la première fois devant la pierre tombale se situe, selon les usages, à la fin des Chelochim (30 jours) ou la fin de l’année 11 ou 12 mois).
Procédure : Prenez contact avec notre secrétariat qui pourra vous donner les dates des cinq années à venir pour la cérémonie du yizkor annuel du défunt. C’est avec lui que vous organiserez l’office de souvenir ainsi que la seouda qui se fera dans notre synagogue.

Yizkor et Yahrzeit (anniversaire de deuil) L’anniversaire de deuil est normalement célébré à la date du décès ; la première année cependant, il est fixé au jour anniversaire de l’inhumation. En ce jour de souvenir et de recueillement les endeuillés s’abstiennent de toute réjouissance, certains y respectent un jeûne personnel, font des dons à une oeuvre et se joignent à la communauté pour réciter le Kaddich au cours des trois offices quotidiens.
Procédure : Prenez contact avec notre secrétariat qui pourra vous donner les dates des cinq années à venir pour la cérémonie du yizkor annuel du défunt. C’est avec lui que vous organiserez l’office de souvenir ainsi que la seouda qui se fera dans notre synagogue.

Mémorial : Les bonnes oeuvres accomplies par les endeuillés en mémoire de leurs chers disparus s’ajoutent aux mérites qu’il s’est lui-même acquis au cours de son existence terrestre ; il ne faut pas oublier de marquer son souvenir en offrant à sa mémoire un objet de culte qui sera utilisé à la synagogue ou en favorisant le développement du culte synagogal ou des institutions éducatives encouragées par la communauté.

Contact : ULIF Marseille au 07.67.05.87.66 ou contact@ulifmarseille.fr

efficitur. elementum tristique eget at mattis ut elit. dolor.